Il est intéressant d’écouter les gens parler des émotions. Souvent nous entendons dire qu’une personne est trop émotive, qu’elle est trop sensible. Beaucoup disent ne plus vouloir vivre d’émotion, c’est d’ailleurs à ce moment qu’ils créent leur carapace, qui va se renforcer chaque fois qu’ils vivront quelque chose et ne voudrons le refouler ou s’en protéger.

Que sont nos émotions et pourquoi les vivre ?

« Émotion », vient du latin « Movere » qui signifie mettre en mouvement, c’est un mouvement interne lié à l’externe.

Les émotions montrent qu’il y a de la vie en nous, que ce que nous vivons nous fait réagir, nous interagissons avec notre environnement, ce sont donc des signaux, des indicateurs sur notre état intérieur et sur la relation que nous avons avec la situation.

Alors pourquoi nous en débarrasser?

Notre corps et nos émotions sont nos meilleurs et plus fidèles alliés dans notre vie.

Grâce aux différentes expressions faciales, nous pouvons déterminer ce que la personne face à nous vie, les mimiques des émotions sont universelles.

« N’oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu’à celles-là nous y obéissons sans le savoir. » - Vincent Van Gogh

Avec la sophrologie, nous allons apprendre à les vivre, les accepter, les comprendre et les gérer, mais ne plus les subir.

Par différent exercices, qui nous aiderons dans un premier temps à en prendre conscience, observer de quelle manière elles se manifestent, écouter notre corps et les sensations liées à chaque émotion, dans quel contexte telle ou telle émotion nous vivons et donc l’identifier, apprendre à accepter l’émotion et la situation. Cela aidera, combiner à des exercices spécifiques, à diminuer l’intensité de celle-ci pour pouvoir réfléchir, déterminer notre besoin et adapter notre comportement à la situation.

Nous allons réapprendre avant tout à nous reconnecter à notre émotion joie, vous souvenez vous la dernière foi que vous l’avez ressenti? Comment s’est elle manifester dans votre corps ? Dans quelle situation?
Nous relier à la joie, va nous permettre de moins nous focaliser sur le négatif des situations et des choses qui arrivent. Elle va peu à peu envahir notre vie et ainsi nous pourrons retrouver une relation naturelle aux émotions. Utiliser nos émotions plutôt que les subir.

« Regarder le monde à travers nos émotions ou observer nos émotions » - Ilios kotsou

Il n’y a qu’à observer comment réagissent les enfants pour comprendre, il vivent la joie, la tristesse, la peur, la colère, sans se poser de question, sans retenu, ils les vivent et c’est tout!

Un enfant rit autant de fois qu’il pleure dans une journée, c’est humain et naturel.

Lorsque nous acceptons l’émotion, elle diminue d’elle même puisque le signal est pris en compte, il n’a donc pas besoin de briller plus fort !

Je vous propose deux ateliers: apprivoiser ses émotions avec la sophrologie.

25€/pers pour 2h.

L'inscription est indispensable.

Auteur : Aurélie POUGET, Sophrologue.

La sophrologie et les émotions
Retour à l'accueil