#sophrologie #grossesse #accompagnement #premiertrimestre #respiration #sérénité #marseille #allauch #mauxdegrossesse #nausées #fatigue

On le dit très souvent, chaque femme est unique et au moment de la grossesse toutes, là encore, ne sont pas égales face aux désagréments, notamment durant le premier trimestre.

En effet pour certaines, les trois premiers mois de leur grossesse se déroule sans encombre, ou presque. Pour d'autres, c'est une période très compliquée avec le chamboulement hormonal et tout ce qui se modifie dans le corps et dans la tête.

Nausée, vomissement, fatigue, insomnie... sans parler des doutes, des craintes et également de l'attention particulière à apporter à l'alimentation pour éviter les risques de toxoplasmose (pour les malchanceuses qui ne sont pas immunisées) et de listériose (pour toutes).

En plus de cela, très souvent nous ne souhaitons pas annoncer notre grossesse avant le troisième mois, par superstition ou par précaution, ce qui nous oblige à mentir, à inventer des excuses et des indigestions, gastro ou autres maladies imaginaires pour noyer le poisson...

Stress et angoisse bienvenus!

Dans ces moments là, la sophrologie peut être d'un grand secours, grâce à la respiration, nous pouvons mieux nous oxygéner et améliorer certains de ces symptômes gênants.

Savoir intégrer tout ce qui se présente de positif et évacuer tout ce qui est inutile, pourra atténuer ces maux de la grossesse.

Les visualisations peuvent être, elles aussi, très utiles associées à la respiration pour créer le lien avec ce petit être tout nouveau qui grandi en nous, même s'il est encore trop tôt pour le sentir et parfois en avoir conscience. Oui, à cette période, il peut être difficile de vraiment se rendre compte ou de vraiment ressentir que nous sommes enceintes, et ce n'est pas grave, il faut du temps pour conscientiser et accepter cela. Et lorsque nous savons pourquoi nous vivons tout cela, lorsque la raison positive est bien claire en nous, il est déjà plus facile de "subir" ces difficultés. Et grâce aux projections futures, nous pouvons aussi prendre conscience que cet état ne sera pas permanent et que, comme chaque situation, celle-ci aura une fin.

La relaxation permet de vivre chaque journée plus sereinement, plus relâchée et se concentrer sur l'essentiel.

Les relaxations dynamiques du premier degrés de sophrologie , quant à elles, en plus de nous relâcher, vont nous reconnecter au corps, à nos sensations et favorisant l'écoute de nos besoins pour mieux y répondre. Mais un autre point important, elles vont nous aider à avoir conscience des changements de notre corps et de notre schéma corporel en les acceptant avec bienveillance et confiance.

Oui, une autre problématique rencontrée par certaines femmes, est de voir son corps se modifier et d'avoir du mal à accepter ces changements, prise de poids et modification de la silhouette...

La sophrologie facilite le vécu de ce premier trimestre, que ce soit de l'ordre du mental lié aux craintes et questionnements, ou bien en lien avec le physique, elle permet à chacune de vivre plus sereinement et de profiter de chaque instant unique de ces 3 mois qui filent plus vite qu'on ne le pense. Elle est un accompagnement très utiles dès les premières semaines de grossesse.

 

 

Retour à l'accueil