Pas à Pas vers une nouvelle autonomie

Pas à Pas vers une nouvelle autonomie

Cette semaine marque la fin de mon stage qui avait débuté le 6 Mars dernier.

TOUT D'ABORD JE TIENS À REMERCIER LES PARTICIPANTS POUR M'AVOIR ACCORDÉ UNE HEURE ET DEMIE CHAQUE SEMAINE ET AUSSI MA PATRONNE POUR NOUS AVOIR PERMIS D'AVOIR UN LIEU OÙ NOUS RETROUVER.

Donc chaque mercredi depuis 8 semaines, nous nous retrouvions pour apprendre à gérer le stress et rétablir un certain équilibre général.( qui s'avère être une bonne base pour la suite)

La salle est petite, nous nous en sommes accommodés et comme nous ne pouvons pas toujours être libres comme nous le souhaiterions, le nombre de participants variait à chaque séance, un jour 6, puis 5, puis 2, puis 5... Je m'y suis donc adaptée et dirigeais mes séances en tenant compte de ce que chacun avait pu manquer des séances précédentes sans pour autant pénaliser ceux qui étaient présents.

Tout est question d'adaptation. (Tiens donc!)

Dans un premier temps, chaque séance était marquée par une certaine appréhension vis à vis de l'inconnu, de longues préparations, de rougeurs, de la voix qui s'envole dans les aigus, le cœur bat plus fort... autant de sensations et de phénomènes ressentis avant et pendant. Puis au fur et à mesure la voix se calme et devient plus posée, plus juste, les rougeurs s'estompent, le cœur ne s'emballe plus, je prends du recul par rapport à la préparation de mes séances, peut être une certaine confiance en moi grandie, l'excitation d'aller animer se fait ressentir et le plaisir de le faire est présent.

En ce qui concerne les participants je peux noter des changements au niveau des ressentis, des comportements, certains ont besoin de parler et chaque échange est une opportunité qu'ils saisissent. Et de ces partages j'apprends beaucoup, je me rends compte que chaque fois j'apprendrais de nouveau, quelle richesse!

Merci pour ces moments.

Lors de ma dernière séance, j'ai donné aux participants un court questionnaire pour savoir ce qu'ils avaient pu apprécier ou non des séances, si ce stage leur avait apporté quelque chose et quelconques outils pour leur quotidien, comment ils percevaient la sophrologie... tout ça dans un souci de progression. Et la conclusion est plutôt encourageante!

Les personnes qui ont pu entendre parler du stage ont montré un intérêt pour la sophrologie et ce que je fais, m'ont posé beaucoup de questions (par exemple sur ce qu'est la sophrologie, comment se déroule une séance...), et voulaient savoir si je mettrais en place d'autres stages, si j'animerais d'autres séances ou bien même si je dispensais des séances individuelles... autant de propositions très motivantes pour la suite!

Un grand merci pour tout cela.

JE N'AI QU'UNE HÂTE, EXERCER À NOUVEAU ET PROGRESSER CHAQUE FOIS !!!

Il y a autant de générosité à recevoir qu'à donner

Julien Green

Retour à l'accueil